Demander un entretien

Télécharger une brochure

La mode et le vêtement

« Comme procédés de déconstructions du masculin et du féminin »

Sandra Cuccu

Design

Que serait le vêtement sans le genre et le genre sans le vêtement ?

Sandra Cuccu

Que serait le vêtement sans le genre et le genre sans le vêtement ? Mes recherches se sont articulées autour de ces deux questions.
Le vêtement n’est qu’une façade qui permet la lecture du genre tel qu’on le connaît : le vêtement sans le genre pourrait supposer l’absence du système de la mode, le vêtement gardant ses fonctions premières qui sont de protéger et couvrir le corps. Le genre sans le vêtement, produit d’autres questionnements lié à l’éducation, la culture, la politique et toutes les autres problématiques soulevées par les études de genres.
Mes recherches et expérimentations m’ont amené à construire mon projet sur le concept du continuum.

Le continuum des genres est une ligne où, entre le masculin et le féminin, se dévoile un spectre d’identité et/ou de genre beaucoup plus large. Mais, en réalité, le continuum des genres, ne fait que reproduire le même schéma de binarité car il suppose des extrémités : masculin/féminin. En d’autres termes, nous pourrions traduire ce schéma par la question suivante : entre le masculin et féminin où se situe ton genre ?
C’est autour de cette constatation que le projet a pris forme.
Il n’existe aucun modèle de corps dit « féminin » ou de corps « masculin » car ces « modèles » sont des projections qui ont été construite par la mode et la société. De quelle manière la mode et le vêtement peuvent-ils devenir des outils de déconstruction du genre masculin et féminin ?
La réponse que j’ai pu apporter pour déconstruire la binarité, s’est manifestée sous forme de vêtements dits « hybrides ».

La collection a été réalisée en utilisant des patrons basiques du vestiaire masculin comme ceux du vestiaire féminin ; ceux-ci ont été superposés, puis reconstruits. Le projet révèle une technique de construction du vêtement, permettant de suivre le concept du continuum morphologique.
Cette collection ouvre de réelle opportunité de faire évoluer les standards de la mode et du vêtement. Toutes les personnes que j’ai rencontrées ou interviewées durant ce mémoire m’ont ouvert les yeux sur les difficultés de se sentir « à la bonne place » dans une société qui laisse uniquement le choix à deux représentations de l’être humain : féminin ou masculin.
Je souhaite m’investir pleinement dans ce projet et continuer mes recherches sur la manière d’intégrer ce système de patronage dans une approche plus adaptée à une commercialisation.

Inscrivez-vous à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.