Demander un entretien

Télécharger une brochure

« Aux Pays-Bas, j’ai découvert une nouvelle manière de travailler »

16 septembre 2019

Étudiante en première année du Mastère architecture d’intérieure et scénographie du luxe à l’École de Condé Paris, Elsa Blanc est actuellement en stage à Amsterdam, au sein de l’agence The Invisible Party grâce à une bourse Erasmus.

Pourquoi avez-vous choisi d’effectuer votre stage à Amsterdam dans le cadre de votre cursus à l’École de Condé ?

Je ne connaissais pas du tout les Pays-Bas. Je voulais partir dans un pays pas trop loin de Paris et Amsterdam n’est qu’à trois heures de train de la capitale. Je trouvais donc cela idéal pour pouvoir y revenir de temps en temps ou pour que mes amis viennent me voir. De plus, j’étais très intéressée par le travail de l’agence The Invisible Party car ils réalisent des projets divers tels que dans l’hôtellerie, le retail, les vitrines ou bien encore l’identité de marque. C’était super de pouvoir y faire un stage.

 

Qu’est-ce-que ce stage vous a apporté ?

J’ai énormément appris. Je travaillais dans une agence internationale où mes collègues étaient Néerlandais, Français, Allemands et Danois. Nous étions seulement six mais travailler dans cet environnement à la fois international et familial m’a permis de découvrir de toutes nouvelles manières de travailler et de penser un projet. J’ai découvert par exemple de nouveaux logiciels avec lesquels je n’avais jamais eu l’occasion de travailler, tels que Vectorworks, un logiciel 2D et 3D qui ressemble à AutoCAD. Aux Pays-Bas, ils ont également une autre façon de présenter les projets : ils font souvent de grands moodboards avec des présentations physiques où les clients viennent directement à l’agence, ce qui apporte une dimension plus spontanée aux projets et un contact direct avec les collaborateurs.

De plus, cette agence travaille avec des marques internationales. L’idée est d’adapter chaque projet au pays dans lequel il va être réalisé tout en gardant l’univers de marque. Par exemple, l’agence a pu travailler pour Nike Paris, Nike Shanghai et Nike Moscou. En travaillant pour Nike Paris, j’ai pu apporter une dimension locale en mettant des références parisiennes qui ont beaucoup plu au client. L’agence travaille aussi avec des marques plus typiques des Pays-Bas tels qu’Eleganza, une boutique de chaussures à Hilversum, ou bien The Student Hotel à Maastricht, Hotel Eendrachtaplein à Rotterdam… Le fait de travailler pour des clients venant de villes et de pays différents est très enrichissant.

 

Qu’est-ce que vous avez préféré dans le cadre de ce stage ?

Au niveau professionnel, ce que j’ai préféré dans ce stage fut l’autonomie et la confiance que me donnait la gérante dans chaque projet. Bien qu’étant spécialisée dans le design d’espace à l’École de Condé, j’ai quand même pu toucher au design graphique et au design produit en créant par exemple mon propre « objet » qui sera commercialisé par l’agence. Cette liberté de rôle fut très bénéfique pour mon apprentissage et ma découverte du monde du design. Je n’avais jamais fait cela avant. J’ai ainsi adoré développer une réflexion multidisciplinaire et créer des projets vraiment complets.

 

Au niveau personnel, j’ai beaucoup aimé les Amstellodamois. Ce sont des personnes très ouvertes d’esprit, avec qui nous pouvons être nous-mêmes. C’est génial. J’ai apprécié de vivre au rythme des habitants : me déplacer en vélo tous les jours, faire des promenades sur un bateau après le travail, sortir dans le quartier des musées etc. J’ai d’ailleurs beaucoup progressé en anglais car tous les néerlandais parlent cette langue couramment. Je recommande donc vraiment cette ville pour faire un stage, c’est super.

 

En quoi les enseignements à l’École de Condé vous ont-ils aidée à prendre en main les missions qui vont été confiées ?

On acquiert de bonnes bases à l’École de Condé, cela nous aide beaucoup quand on arrive en agence. Par exemple, j’ai pu montrer ce que j’avais appris sur certains logiciels comme Photoshop. Mon agence faisant appel à des free-lancers pour réaliser toutes les modélisations 3D, j’ai pu me démarquer en sachant les retoucher sans avoir besoin de faire appel à eux. Cela nous a permis de gagner beaucoup de temps dans les périodes de rush.

Ce qui m’a également beaucoup aidé est la rigueur que nous imposent les enseignements à l’École de Condé car cela nous permet de pouvoir être autonome et réactif à chaque mission qui nous sont confiées.

 

Quelles sont selon vous les qualités nécessaires pour un designer d’intérieur ?

Pour être un bon designer d’intérieur, je pense qu’il faut avant tout être curieux et toujours s’intéresser à ce qui se passe autour de nous. Aller faire des expositions, découvrir de nouvelles personnes, s’intéresser aux cultures et aux traditions. Toutes ces expériences extérieures enrichissent notre créativité et nous ouvrent l’esprit. Ainsi je pense qu’il est nécessaire de ne pas s’enfermer dans juste l’espace ou juste l’architecture. Il faut être ouvert à tout pour pouvoir proposer des idées innovantes.

 

Votre conseil pour ceux qui veulent partir ?

Il faut se lancer ! Ne pas avoir peur, même si la langue peut être un frein au début. Si l’on tombe sur de bonnes agences qui comprennent qu’on est là à la fois pour le travail et pour le côté humain, cela devient rapidement très facile et très agréable d’y travailler.

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.