Demander un entretien

Télécharger une brochure

« Vivre en Italie est dépaysant »

5 septembre 2019

Étudiante en première année du Mastère architecture d’intérieure et scénographie du luxe à l’École de Condé Paris, Yolaine De Lammerville est en stage à Milan dans une agence d’architecture d’intérieur, l’agence Davide Cumini.

Pourquoi avez-vous choisi d’effectuer votre stage à Milan ?

J’avais beaucoup entendu parler de Milan comme d’une ville très dynamique en matière de design et de mode. Je me suis dit qu’y travailler pourrait être une expérience très intéressante pour moi. Je n’ai pas été déçue. La ville comporte de nombreux bâtiments construits par des architectes connus, comme la tour Generali imaginée par Zaha Hadid ou la tour PricewaterhouseCoopers (PWC) créée par le Studio Libeskind.

De plus, la Milan Design Week est un événement majeur dans notre secteur. C’est une semaine pendant laquelle la ville grouille d’animations et d’expériences liées au design ou à l’architecture. Quand on travaille dans une agence de design à Milan, on a accès à cet événement en tant que professionnel. C’était intéressant d’en bénéficier, et de pouvoir visiter les salons avec des collègues pour avoir un avis professionnel sur ces expériences, et pour découvrir en discutant avec eux ce qui avait été fait l’année précédente.

Qu’est-ce que ce stage vous a apporté ?

D’un point de vue professionnel, j’ai trouvé intéressant de pouvoir travailler dans une agence d’architecture d’intérieur. J’ai aimé le fait de pouvoir travailler en groupe, chose qu’on avait déjà expérimenté à l’école.

En outre, j’ai apprécié de pouvoir utiliser de manière approfondie sur les logiciels. Nous avons beaucoup d’enseignements consacrés à la maîtrise des logiciels à l’école, pouvoir s’en servir dans un cadre professionnel m’a permis d’approfondir ce sujet. Par exemple, j’ai travaillé sur le logiciel Cinema 4D, que je n’avais jamais utilisé auparavant.

Enfin, je travaillais en anglais. C’était très stimulant. J’ai essayé d’apprendre un peu l’italien parce que c’est une langue magnifique, mais c’était plus pour pouvoir l’utiliser dans la vie de tous les jours.

 

Qu’est-ce que vous avez préféré dans le cadre de ce stage ?

On a eu quelques rendez-vous avec des fournisseurs pour voir les matériaux qui peuvent être proposés, et c’était quelque chose que je n’avais pas fait dans mes précédents stages, qui étaient plus des stages d’architecture. C’était intéressant car il faut toujours proposer de nouvelles choses aux clients, donc avoir la curiosité d’aller voir ailleurs. Il ne faut pas rester avec les marques qu’on connaît, il faut regarder les nouveaux fournisseurs, élargir ses connaissances pour être créatif et se différencier.

 

En quoi les enseignements à l’École de Condé vous ont-ils aidée à prendre en main les missions qui vont été confiées dans le cadre de ce stage ?

L’école nous forme très bien à la maîtrise des logiciels (Autocad, les logiciels de 3D, Photoshop, et la suite Adobe), ce qui aide énormément à s’insérer professionnellement. Je pense aussi que le fait de travailler en groupe à l’école nous apporte beaucoup : en effet, dans un projet, il faut communiquer pour que les choses soient bien faites et qu’il n’y ait pas de problème pour la suite du projet. Grâce à ces compétences que l’École de Condé nous apporte, on n’est pas complètement perdus quand on arrive en agence.

 

Quelles sont, selon vous, les qualités nécessaires pour un designer d’intérieur ?

Selon moi, la principale qualité pour réussir en tant que designer d’intérieur est la curiosité, parce que c’est ce qui permet d’être créatif et innovant.

 

Votre meilleur souvenir à Milan ?

Il y en a tellement ! Il y a bien sûr la Design Week, qui reste un très bon souvenir. Également, la possibilité de partir en week-end. C’est très pratique de vivre à Milan car on peut voyager très facilement dans de très beaux endroits, à la mer comme à la montagne. J’ai pu visiter Venise, les lacs du Nord de Milan et la côte Ouest de l’Italie, notamment deux villes magnifiques : Portofino et Camogli. Vivre en Italie est dépaysant, on a l’impression quelque part d’être en vacances pendant les week-ends. En Italie, le mode de vie est chaleureux et l’architecture des villes très colorée.

 

Est-ce que vous recommanderiez cette expérience ?

Absolument ! Le fait de partir à l’étranger est dépaysant. Cela fait du bien de travailler dans un autre cadre. Si je n’avais pas eu la bourse Erasmus, j’aurais peut-être quand même pu le faire mais ça aurait été très compliqué. C’était vraiment une aide importante.

Inscrivez-vous à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.