Demander un entretien

Télécharger une brochure

Stage de design en Norvège : une expérience unique

12 septembre 2019

Étudiante en première année du Mastère Direction artistique en design graphique à l’École de Condé Paris, Léa Girardeau a effectué en stage à Oslo (Norvège) dans l’agence de packaging Pakhaus grâce à une bourse Erasmus.

Pourquoi avez-vous choisi d’effectuer votre stage à Oslo dans le cadre de votre cursus à l’École de Condé ?

Au lycée j’avais fait un échange de trois mois en Allemagne et ma correspondante était venue trois mois en France. Quand je suis rentrée, je me suis dit que je souhaitais repartir. La possibilité de faire des stages à l’étranger est une des raisons pour lesquelles j’ai choisi d’étudier à l’École de Condé. En effet, l’établissement nous donne l’opportunité de partir deux fois à l’étranger en stages.

J’ai intégré l’École de Condé directement en Mastère Direction artistique en design graphique. Je n’avais jamais fait de packaging dans ma formation précédente. C’est pour cela que j’ai choisi l’agence Pakhaus.

J’avais aussi très envie de découvrir les pays Scandinaves, où règne une très forte culture du design, et aussi parce que je me sens mieux dans les pays froids. J’avais en outre envie de découvrir ces territoires où les journées sont longues l’été et courtes l’hiver. C’était vraiment super. Comme j’ai eu deux semaines de vacances, je suis partie en famille visiter le nord de la Norvège, au-dessus du cercle polaire.

En Norvège, les gens sont peu stressés, on se sent coupés du monde. C’est très épanouissant. La Norvège offre un très bon cadre de vie.

 

Qu’est-ce-que ce stage vous a apporté ?

Pakhaus est une agence qui fait du packaging alimentaire. Ils travaillent pour de grosses marques norvégiennes. Ils font du packaging pour des marques de bières, d’alcools, de chocolat. Ils travaillent aussi sur des projets plus globaux comme la refonte d’une marque.

Grâce à ce stage, j’ai développé plus d’autonomie dans la prise de décision et dans la capacité à développer mes idées. De plus, j’ai gagné en confiance en moi grâce aux retours positifs que m’ont fait mes collègues.

J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir travailler dans un environnement de travail bienveillant. Mes collègues ont toujours été à l’écoute et ont su m’aider quand il le fallait. Ils ont eu une oreille attentive à ce que j’avais envie de faire et m’ont appris à gérer les pannes d’inspiration sans me mettre la pression quand cela arrive.  J’ai été très épanouie dans ce stage, à aucun moment je n’ai eu peur de leur montrer mon travail. C’est une vraie chance quand on travaille dans la création car c’est à-travers le regard bienveillant de ses collègues qu’on peut monter en compétence et s’améliorer.

 

Qu’est-ce que vous avez préféré dans le cadre de ce stage ?

La cadre de travail était très épanouissant. C’est quelque chose qui va me manquer. Partager la vie des Norvégiens permet d’échanger très facilement. Ils sont tous très bienveillants, l’intégration a été facile. La diversité des missions m’a beaucoup plu également. Enfin, mes collègues vont me manquer.

 

En quoi les enseignements à l’École de Condé vous ont-ils aidée à prendre en main les missions qui vont été confiées dans le cadre de ce stage ?

J’ai intégré l’École de Condé en Mastère après un BTS Design graphique et médias imprimés. J’ai donc suivi les cours de l’École de Condé d’octobre à février derniers. En six mois, je me suis plus améliorée qu’en deux ans de BTS : le fait de faire des travaux de groupes nous oblige à être autonomes, et c’est du concret. Grâce à cette méthode pédagogique, on a vite appris à savoir prendre des décisions collectivement, et à se répartir le travail pour gagner en efficacité. Je dirais que les études à l’École de Condé sont intenses mais c’est une méthode efficace. J’ai beaucoup évolué en six mois.

 

Quelle sont selon vous les qualités nécessaires pour un designer graphique ?

La créativité bien sûr, il faut être ouvert d’esprit et pas se limiter à ses goûts. Je pense aussi qu’il faut ne pas avoir peur de tenter. Je sais que pour ma part, j’ai tendance dans un premier temps à imaginer des choses en symbiose avec mon univers mais c’est intéressant aussi de travailler avec d’autres, de s’adapter à la demande du client et de savoir y répondre efficacement. Le défi d’arriver à développer sa vision originale tout en adaptant sa patte graphique à chaque produit est très enrichissant.

 

Votre conseil pour ceux qui veulent partir ?

Mon conseil : ne pas avoir peur, ne pas hésiter, partir dès que possible. Pour ma part j’ai pris le parti de saisir cette opportunité de stage à l’étranger, de ne pas avoir peur de découvrir des cultures différentes, une autre manière de travailler. Je pense que ce stage à l’étranger qui est obligatoire à l’École de Condé est une opportunité, une expérience unique.  Même si ce n’est pas le choix que tous mes camarades auraient fait à la base, cela permet de s’enrichir. Je conseille donc de foncer, de prendre cette opportunité qui nous est offerte.

En deuxième année de Mastère, on peut faire un stage en France ou à l’étranger. Mon choix est fait : ce sera l’étranger !

Inscrivez-vous à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.