Demander un entretien

Télécharger une brochure

En stage à Milan, capitale internationale du design

19 septembre 2019

Étudiante à l’École de Condé Paris, Jade Firmin est actuellement en stage grâce à une bourse Erasmus à Milan, capitale internationale du design, dans une agence d’architecture d’intérieur et de design, l’agence Sophie Dries Architect.

Pourquoi avez-vous choisi d’effectuer votre stage à Milan dans le cadre de votre cursus à l’École de Condé ?

J’ai découvert l’agence de Sophie Dries Architect sur Internet. J’ai beaucoup aimé son univers qui réunit architecture d’intérieur et design : c’est une chance de pouvoir faire aussi des projets de design. De plus, son style brut, pur et simple, et le choix soigné des matériaux m’ont tout de suite séduite.

Quand j’ai vu que l’agence était située à Paris et Milan, j’ai envoyé ma candidature pour savoir si je pouvais réaliser mon stage en Italie.

J’étais contente que l’agence soit basée à Milan car c’est la capitale internationale du design, qui accueille chaque année le Salone del Mobile.

 

Qu’est-ce-que ce stage vous a apporté ?

J’ai énormément appris au cours de ce stage. Travailler dans une agence permet de mettre en application ce que nous avons appris en cours. On apprend beaucoup comme faire un plan côté, un plan électrique, un dossier de présentation, rencontrer des clients, être en contact avec des fournisseurs ou se rendre dans des showrooms pour chercher des échantillons. De plus, l’avantage par rapport aux nombreux projets concrets que nous réalisons dans le cadre de notre formation à l’École de Condé, c’est – forcément – l’ampleur des projets et la possibilité de les suivre de A à Z.

J’ai également eu la chance de travailler, dans le cadre de ce stage, sur des projets très variés, de différentes échelles. Cela allait de projets plus petits comme un appartement pour des particuliers à Paris ou un appartement de vacances à Courmayeur, à des projets de plus grande échelle, comme l’aménagement d’un hôtel à Sydney.

Pendant ce stage j’ai aussi pu me perfectionner sur les logiciels Photoshop, AutoCAD et InDesign.

Enfin, j’ai eu l’occasion de travailler en anglais avec les clients et avec nos fournisseurs dans le cadre de projets internationaux. Cela m’a permis d’améliorer mon niveau et d’apprendre des mots techniques. J’ai aussi acquis des bases d’Italien pour la vie courante. J’avais pris des cours d’italien pendant un an il y a quelques années, j’étais donc très motivée d’avoir l’occasion de mettre en application les bases que j’avais déjà et d’élargir mon vocabulaire.

 

Qu’est-ce que vous avez préféré dans le cadre de ce stage ?

J’ai adoré la variété des projets : outre l’aménagement d’hôtels ou de maisons, j’ai pu travailler sur un projet de scénographie pour le showroom d’une marque de luxe américaine dans le cadre de la Fashion Week à Paris. Il s’agissait d’éditer une gamme de mobilier démontable, qui corresponde à leur identité, afin qu’ils puissent la réutiliser tous les ans pour la Fashion Week. C’était très intéressant de travailler avec une marque du secteur de la mode, cela m’a permis de découvrir une autre manière de travailler.

 

En quoi les enseignements à l’École de Condé vous ont-ils aidée à prendre en main les missions qui vont été confiées dans le cadre de ce stage ?

Je trouve que l’École de Condé nous apporte une bonne culture design, qui nous permet d’avoir une plateforme de références communes avec nos collègues plus expérimentés. Cela nous permet de piocher des idées dans une forme de bibliothèque imaginaire qu’on acquiert au fil des années à l’école pour proposer des concepts créatifs enrichis.

L’École nous apporter aussi une maîtrise de différents logiciels comme AutoCAD, InDesign, Photoshop, 3ds Max, etc.

Enfin, notre formation nous entraîne, comme des sportifs, à être créatifs, et à trouver des solutions. La créativité est quelque chose qui se développe et qui s’entretient. Grâce aux méthodes et aux projets qu’on réalise à l’École de Condé, pendant lesquels les enseignants nous poussent à développer nos concepts, à aller plus loin pour proposer plusieurs solutions à un problème, on a toujours plusieurs concepts en tête. Cela nous permet de rebondir si une idée ne convient pas ou de la perfectionner.

 

Quelle sont selon vous les qualités nécessaires pour un designer d’intérieur ?

Pour être un bon designer d’intérieur, il faut avant tout comprendre le client, car c’est son projet, il doit lui correspondre. Il faut aussi savoir être réactif et rebondir pour passer d’un projet à un autre en proposant de nouvelles idées, pertinentes et uniques. Enfin, il faut savoir être patient, car dans les projets il y a toujours des contretemps, des moments où les choses n’avancent pas comme on voudrait. Pour les mener à bien, il faut persévérer, prendre le temps de faire avancer les choses.

 

Votre meilleur souvenir à Milan ?

Mon meilleur souvenir est lié au mode de vie : rejoindre des amis italiens après le travail pour se retrouver autour d’un apéritivo et profiter de l’ambiance de la vie nocturne Milanaise. Au-delà de cette atmosphère particulière qui embaume les villes italiennes le soir et le mode de vie chaleureux dont bénéficient les Milanais, Milan est très bien située : on peut visiter des villes, des lacs et même aller à la mer le week-end.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.