Demander un entretien

Télécharger une brochure

Mémoire et identité

Juline Labriet

Design

Pour une génération qui se sent déconnectée des évènements liés aux devoir de mémoire, quel dispositif de communication permettrait de les sensibiliser à cette question ?

Le devoir de mémoire est l’obligation que se donne un état / une patrie de se souvenir des erreurs commises, de les reconnaître et d’avouer sa culpabilité dans les crimes commis contre l’humanité. Il impose à des générations qui ne l’ont pas connu ni vécu un souvenir triste et douloureux, une culpabilité dont elles ne se sentent pas responsables. Beaucoup de connotations négatives découlent de l’injonction : « devoir ». Nous nous sentons forcés, obligés, nous n’avons pas le choix. Au delà de ce constat, il semble que la jeunesse française approuve et encourage le devoir de mémoire. Mais ce travail est souvent mal communiqué, le ton employé est institutionnel et ne touche pas les jeunes qui n’ont pas connu les époques concernées. Le devoir de mémoire permet pourtant d’être identifiée comme nation unie, et de s’apparenter à une identité commune, une identité nationale forte. Des événements sont mis en place chaque année, dans un souci de respect, d’apaisement. Plus qu’une obligation, le devoir est une nécessité : notre société a besoin du devoir de mémoire, non seulement pour ne pas reproduire les mêmes erreurs, mais aussi pour construire un avenir meilleur. Je propose de créer une maison d’édition, En Toutes Lettres, publiant des ouvrages résolument contemporains sur le devoir de mémoire, alliant textes d’hier et images d’aujourd’hui. J’en assure la direction artistique, ainsi que tous les supports de communication permettant sa promotion. La première collection a été travaillée en collaboration avec l’illustratrice Camille de Cussac.

AGENDA

Rencontrez l’École de Condé près de chez vous !

Inscrivez-vous à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.