image de chargement

Actualités

Design et arts graphiques

« Je fais des photographies minimalistes, graphiques et colorées »

Diplômée en 2017 du Bachelor Photographie et Image Animée de l’École de Condé Lyon, Pauline Chovet est photographe spécialisée en photographie d’architecture. Elle travaille actuellement à Lyon.

 

Vous êtes diplômée du Bachelor Photographie et Image Animée. Qu’est-ce qui vous a poussée à choisir ces études ?

 

Avant d’étudier à l’École de Condé Lyon, j’ai fait un baccalauréat professionnel métier de la mode. J’adorais dessiner et je voulais devenir styliste. Ensuite, j’ai fait une école préparatoire aux Beaux-Arts. C’est là que j’ai découvert la photographie. Je me suis rendue compte que la photographie me plaisait plus que le dessin. J’étais toujours en quête d’idées pour dessiner, alors que l’approche photographique me semblait plus instinctive. A l’issue de cette année, préparatoire, j’ai décidé de poursuivre des études dans ce domaine. C’est pour cela que j’ai postulé à l’École de Condé Lyon.

 

Quels souvenirs gardez-vous de vos études à l’École de Condé Lyon ?

 

C’est surtout les stages que j’ai faits avec l’École de Condé qui m’ont aidée. Cela m‘a permis de rencontrer des gens, ça m’a motivée pour continuer dans la photographie. Sur les conseils de M. Laveur, un de mes enseignants qui aimait mon travail, j’ai effectué un stage chez Gilles Aymard, photographe d’architecture reconnu sur Lyon.

 

Portrait pauline chovet format A4

J’ai adoré ce stage. J’ai également réalisé le suivant dans l’architecture. Ces deux stages ont vraiment confirmé que j’aimais beaucoup la photographie d’architecture, et que je voulais me spécialiser dans ce domaine.

 

Pourquoi avoir choisi de vous orienter vers la photographie d’architecture ?

 

Quand j’étais à l’École préparatoire aux Beaux-Arts, je faisais beaucoup de photographie urbaine dans la ville, aussi bien pour mon école que pour le plaisir. Quand je suis arrivée à Lyon, je ne savais pas encore quel type de photographie je voulais faire. On nous a emmenés sur les quais, à Confluences, où il y a beaucoup de bâtiments design et colorés. Ça m’a beaucoup plu et inspirée. J’y suis retournée faire des photographies.
A l’École de Condé, j’ai eu l’occasion de faire beaucoup de types de photographies différentes : du nu, des portraits, mais la photographie d’architecture était le seul domaine dans lequel j’étais naturellement à l’aise et où j’avais énormément d’idées.

 

Parlez-nous de ce que vous faites en ce moment. Sur quels projets travaillez-vous ?

 

Je travaille actuellement avec des clients : architectes et promoteurs. Je réalise des reportages photographiques pour eux, afin de faire promouvoir leurs réalisations.

 

Parallèlement, j’ai aussi une activité artistique. J’ai récemment été contactée par un site de tirage photo professionnelle qui avait remarqué mon travail sur Instagram. Ils m’ont proposé de les mettre en vente via un site internet qui devrait voir le jour très prochainement.

 

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

 

Quand j’ai commencé la photographie, j’ai découvert Éric Dufour sur Flickr. Il fait des photographies d’architecture très colorées. C’est un des photographes qui m’a inspiré à mes débuts. Aujourd’hui, ce sont les particularités des bâtiments (design, graphisme, couleurs …) qui stimulent mon imagination, notamment ceux de certains architectes comme Zaha Hadid ou le Corbusier.

 

Comment qualifieriez-vous votre travail artistique ?

 

Je dirais que je fais des photographies minimalistes, graphiques et colorées.

photo 2 interview condé

 

Visuellement, ce que j’aime photographier, ce sont des bâtiments très contemporains, et parfois, des bâtiments abandonnés car je fais aussi de l’Urbex.

 

Je travaille beaucoup la composition, le cadrage et la lumière. Selon l’horaire, le bâtiment ne sera jamais éclairé pareil. C’est pourquoi, sur le plan professionnel, je travaille peu entre novembre et janvier car la lumière est très basse. Je travaille avec un diagramme solaire pour savoir à quelle heure prendre des photographies pour avoir le meilleur éclairage du bâtiment.

 

Plus globalement, ce qui me caractérise, c’est mon perfectionnisme, j’ai toujours envie de faire mieux. En photographie, on peut toujours optimiser la prise de vue.

 

Pour en savoir plus :

http://paulinechovet.fr
https://www.instagram.com/pauline.chovet/
https://www.flickr.com/photos/107274365@N05/